Grand Champ

Music, Sports and Entertainment


    La saison 2009-2010

    Freaky Thang
    Freaky Thang
    Coach de CFA
    Coach de CFA

    Messages : 3152
    Inscrit le : 29/04/2009

    Arrow La saison 2009-2010

    Message par Freaky Thang le Lun 17 Aoû - 12:04

    Cinquante-sept buts lors de deux premières journées (27 réalisations lors de la 1ère j., 30 lors de la 2e j.), soit une moyenne de 2,85 buts par match (la moyenne de la saison passée était de 2,3 buts par match). Il faut remonter à la saison 1987-1988, soit 22 ans, pour trouver trace d'un départ aussi prolifique (59 buts lors des deux premières journées).

    Mieux. Aucune des vingt premières rencontres de la saison ne s'est soldée par un score nul et vierge, le troisième score (40 matches) le plus répandu lors de l'exercice 2008-2009 derrière le 1-1 (50 rencontres) et le 1-0 (43 matches).

    Encore mieux. Les deux premières journées du Championnat de France - et ses cinquante-sept buts - tiennent la comparaison aux deux premières journées de Bundesliga - et ses 55 buts en 18 rencontres, soit une moyenne de 3,05 buts par match. Quant au coup d'envoi de la Premier League, ce week-end, il n'accoucha « que » de 24 buts, un total plus faible que celui de la 1ère journée de Ligue 1 (27 réalisations).


    Dernière édition par Freaky Thang le Lun 24 Aoû - 5:54, édité 1 fois


    _________________
    La saison 2009-2010 Lsu0yxeo

    Président du GQELGQPQLOLEUCBAUPDO (Groupe Qui Emmerde le Groupe Qui Pense Que L'OL Est Un Club Bourgeois Avec Un Public d'Opéra)

    Lyon vous enculera tous cette année*

    *Real Talk
    Ronniegaucho
    Ronniegaucho
    Consultant
    Consultant

    Messages : 1621
    Inscrit le : 14/06/2009
    Age : 25
    Localisation : Caen

    Arrow Re: La saison 2009-2010

    Message par Ronniegaucho le Lun 17 Aoû - 13:31

    Vive la Ligue 1 La saison 2009-2010 923270
    Karnav
    Karnav
    Wild West Wanderer
    Wild West Wanderer

    Messages : 3997
    Inscrit le : 11/06/2009
    Age : 107
    Localisation : Grenoble hood
    Humeur : Canibal'hyenne

    Arrow Re: La saison 2009-2010

    Message par Karnav le Lun 17 Aoû - 15:01

    On revient, les grands joueurs viendront en france l'un apres l'autre, yepaaa vive la ligue 1 La saison 2009-2010 782972
    Freaky Thang
    Freaky Thang
    Coach de CFA
    Coach de CFA

    Messages : 3152
    Inscrit le : 29/04/2009

    Arrow Re: La saison 2009-2010

    Message par Freaky Thang le Lun 24 Aoû - 5:54

    Bordeaux, Lyon, Paris et Marseille trustent les quatre premières places après trois journées. Mais le champion de France paraît - pour le moment - un cran au-dessus. L'OL, le PSG et l'OM parviendront-ils à suivre le rythme effréné du leader ?

    Il est encore trop tôt pour affirmer que le classement de la Ligue 1 dessine les contours d'un Big Four à la française, calqué sur le modèle de son voisin anglais. Dire après seulement trois journées que les Bordelais ont les épaules assez larges pour rendosser le costume du champion en mai prochain peut également paraître prématuré. Cela n'a pourtant rien d'incongru, tant les protégés de Laurent Blanc dominent outrageusement leur sujet (3 victoires, 11 buts inscrits, 3 encaissés). Tant, à l'image de Yoann Gourcuff, ils semblent au-dessus du lot. L'OL, le PSG et l'OM - qui accueille Bordeaux dimanche (21 heures) - peuvent-ils enrailler la belle machine girondine ?

    Lyon a le choix des armes

    Les départs de Juninho et de Karim Benzema promettaient d'affaiblir l'équipe de Claude Puel. L'entraîneur lyonnais a trouvé en son trio Lisandro-Bastos-Gomis bien plus qu'une alternative. Ces arrivées, conjuguées à l'avènement programmé de Pjanic, lui offrent une variété tactique infiniment plus grande que celle, restreinte, de l'an passé. En 4-4-2, en 4-2-3-1 ou en 4-3-3, le jeu lyonnais est aussi nettement plus chatoyant et spectaculaire. L'OL n'a pas encore le rendement offensif de son rival bordelais. Mais il peut se targuer d'avoir marqué 8 buts en trois jours (5-1 face à Anderlecht, 3-0 à Auxerre).

    Paris, en avant toute !

    Avant la reprise du Championnat, Grégory Coupet disait dans France Football que le PSG pouvait viser le titre. Trop ambitieux, le portier parisien ? Pas forcément. Sur ce qu'il a montré lors de ses trois premières sorties, le club de la capitale a posé les bases de sa marque de fabrique. Offensivement, il séduit. Le but inscrit par Luyindula à Valenciennes (2-3), après un beau relais avec Erding, en est l'illustration flagrante. Mais derrière, sa défense ne dégage pas encore une grande sérénité : elle a déjà plié à cinq reprises, dont quatre fois à l'extérieur. Antoine Kombouaré - qui a titularisé le tandem Sakho-Traoré samedi - cherche toujours la charnière idéale. Le technicien néo-calédonien doit la trouver au plus vite s'il veut que Paris se mêle à la lutte pour le titre.

    Marseille, c'est du costaud

    L'efficacité avant tout. Telle est la philosophie de Didier Deschamps depuis qu'il s'est assis sur le banc phocéen. Le nouvel entraîneur de l'OM n'a pas mis longtemps pour imposer sa patte : avec le duo Diawara-Heinze, la défense marseillaise ne fait pas dans la dentelle. Elle a cependant le mérite d'être la plus solide de l'Hexagone (1 but encaissé en trois matches). Sur le papier, le secteur offensif est extrêmement fourni. Sur le terrain, l'attaque olympienne n'a inscrit que 5 buts et dépend trop de Mamadou Niang. Quand Bordeaux a misé sur la stabilité, Marseille a, lui, beaucoup recruté. Cela se ressent dans le jeu : l'OM propose parfois des longues séquences de conservation. Mais en attendant le retour de Lucho Gonzalez, il a aussi une fâcheuse tendance à balancer devant. C'était le cas samedi, à Rennes (1-1).

    Source:francefootball.fr


    _________________
    La saison 2009-2010 Lsu0yxeo

    Président du GQELGQPQLOLEUCBAUPDO (Groupe Qui Emmerde le Groupe Qui Pense Que L'OL Est Un Club Bourgeois Avec Un Public d'Opéra)

    Lyon vous enculera tous cette année*

    *Real Talk
    Freaky Thang
    Freaky Thang
    Coach de CFA
    Coach de CFA

    Messages : 3152
    Inscrit le : 29/04/2009

    Arrow Re: La saison 2009-2010

    Message par Freaky Thang le Lun 24 Aoû - 6:03

    Après les 57 buts des deux premières journées, la Ligue 1 a maintenu la cadence lors de son troisième épisode. Malgré la chaleur, 27 buts ont été inscrits ce week-end. Résultat, la Ligue 1 tourne à une moyenne de 2,8 buts par match, pour un total de 84 buts inscrits (dont six pénaltys) depuis l'ouverture du Championnat.

    Au-delà de ce rythme infernal, il est surtout remarquable qu'aucun des trente premiers matches de la saison ne se soient soldés par un 0-0. Depuis l'après-guerre, ce n'est que la neuvième fois que cela arrive en Championnat de France après les saisons 1945-1946, 1948-1949, 1953-1954, 1955-1956, 1957-1958, 1958-1959, 1964-1965 et 1967-1968.


    _________________
    La saison 2009-2010 Lsu0yxeo

    Président du GQELGQPQLOLEUCBAUPDO (Groupe Qui Emmerde le Groupe Qui Pense Que L'OL Est Un Club Bourgeois Avec Un Public d'Opéra)

    Lyon vous enculera tous cette année*

    *Real Talk
    Ronniegaucho
    Ronniegaucho
    Consultant
    Consultant

    Messages : 1621
    Inscrit le : 14/06/2009
    Age : 25
    Localisation : Caen

    Arrow Re: La saison 2009-2010

    Message par Ronniegaucho le Lun 24 Aoû - 10:10

    Pour l'instant je kiff vraiment la Ligue 1 La saison 2009-2010 752563 faut que ça continue comme ça !
    avatar
    Yawoaa
    Ballon d'or
    Ballon d'or

    Messages : 1238
    Inscrit le : 15/06/2009
    Age : 37

    Arrow Re: La saison 2009-2010

    Message par Yawoaa le Mar 25 Aoû - 10:51

    un bon debut cette année ouai
    Deadpool
    Deadpool
    Capo Di Tutti Capi
    Capo Di Tutti Capi

    Messages : 1185
    Inscrit le : 25/07/2009
    Age : 35

    Arrow Re: La saison 2009-2010

    Message par Deadpool le Lun 28 Sep - 6:19

    La 7e journée de L1 a une nouvelle fois offert son lot de buts (25) et de rebondissements, ce week-end. Seules équipes encore invaincues, Bordeaux et Lyon commencent à faire leur trou en tête du classement. L'OM et le PSG ont déçu tandis que le cas de Grenoble est de plus en plus désespérant.

    Les tops


    Rien n'arrête Bordeaux. Face à Rennes dimanche, les hommes de Laurent Blanc ont indiscutablement imposé leur style sans trembler (1-0), et comme toujours, avec le zeste de réussite qui caractérise les (grands) champions. Invaincus depuis 21 matches toutes compétitions confondues, les coéquipiers de Cédric Carrasso ont signé dimanche leur cinquième match d'affilée en L1 sans encaisser de but. Seule équipe semblant capable de battre les Girondins cette année, Lyon a de son côté fait le boulot face à Toulouse (2-1), grâce notamment à Bafé Gomis, auteur de son quatrième but de la saison. Les Gones sont deuxièmes à deux points des Bordelais. Appliqué et sérieux, Le Mans a quant à lui donné dimanche une leçon de football à Lens (3-0). Une belle victoire qui permet aux Sarthois de quitter leur peu glorieuse place de premier non relégable et de grimper à la quinzième place. Mention bien, enfin, pour Saint-Etienne et ses recrues qui, après leur large victoire en Coupe de la Ligue face à Nice en milieu de semaine (4-1), sont allés refroidir Monaco, au stade Louis-II (2-1). A eux deux, Bergessio (4) et Sanogo (2) ont inscrit six des sept derniers buts stéphanois. Prometteur.

    Les flops

    Battu à Valenciennes (3-2), l'OM a déçu ce week-end. Entre suffisance technique et manque d'engagement dans les duels, Lucho and co n'ont rien montré à Nungesser et iront à Madrid mercredi avec leurs doutes et leurs carences. Battus pour la première fois de la saison, les Marseillais ont (déjà) cinq points de retard sur Bordeaux, trois sur l'OL. Emmenés par un Claude Makelele de plus en plus décrié, le PSG peut quant à lui s'estimer heureux d'avoir ramené un point de Lorient (1-1). Les Parisiens peuvent remercier leur gardien Grégory Coupet, auteur d'un grand match. On ne sait jamais sur quel pied danser avec Monaco, capable du meilleur comme du pire. Le meilleur, les Monégasques l'ont offert lors de la précédente journée, en allant s'imposer avec la manière à Nice (1-3). Le pire, c'est cette défaite à la maison, samedi, face à Saint-Etienne (1-2). Désormais premier non-relégable, Lille est tout simplement en train de rater son début de saison. Dimanche, les Nordistes ont arraché le nul dans les dernières secondes face à Nice (1-1), évitant de justesse une quatrième défaite en sept matches. Battu à Auxerre (2-0), Grenoble vit un véritabel cauchemar. Sept défaites en autant de rencontres : personne n'avait débuté par une telle série dans l'histoire du Championnat. Il est temps de déclencher le plan Orsec.

    Le joueur

    Annoncé incertain en milieu de semaine mais finalement titulaire, le meneur de jeu des Girondins Yoann Gourcuff a assuré le spectacle dimanche à Chaban-Delmas face à Rennes. L'influence du Breton dans le jeu bordelais fut indiscutable en première période. Auteur d'un match plein, l'international Tricolore n'a toutefois pas réussi à inscrire son cinquième but de la saison. Mais son triple une-deux avec Chamakh à la 35e minute fut un modèle du genre. A montrer dans toutes les écoles de football.

    France Football.fr


    _________________
    Mon Blog

    Membre du GQPQHPCW
    Groupe qui pense que Hocus Pocus C'est Wack

    Membre du GQPQ4AADGDC
    Groupe qui pense que 4th Avenue a des gouts de chiotte

    Membre du GQPQGELRIDBG
    Groupe qui pense que G-Ress Est Le Runneur Incontesté Du Boxe Game


    La saison 2009-2010 212vmfc

    La saison 2009-2010 14295
    Deadpool
    Deadpool
    Capo Di Tutti Capi
    Capo Di Tutti Capi

    Messages : 1185
    Inscrit le : 25/07/2009
    Age : 35

    Arrow Re: La saison 2009-2010

    Message par Deadpool le Lun 5 Oct - 5:50

    Bilan de la 8e Journée

    LES TOPS

    Lyon, forte tête
    Il est encore prématuré d'affirmer que le roi Lyon va reconquérir son trône. Dire que l'OL est un prétendant sérieux à la succession de Bordeaux relève en revanche de la quasi-certitude. L'enchaînement Ligue des champions-Championnat a été fatal aux Girondins et aux Marseillais ? Les hommes de Claude Puel, eux, ont parfaitement négocié le virage en ramenant trois points de Lens (2-0). Avec cette sixième victoire en huit rencontres, Lyon est désormais la seule équipe invaincue en Ligue 1. C'est aussi un leader solide, qui sait gagner sans Michel Bastos et Lisandro Lopez.

    Lille enchanté
    Le Losc va mieux. Beaucoup mieux. Le club lillois l'a prouvé dimanche. Les Dogues étaient relégables avant de gagner à Boulogne-sur-Mer (3-2). Ils ont engrangé leur deuxième succès en trois jours, après celui - étincelant - empoché à Prague, en Ligue Europa. Désormais 13e, Lille n'a plus perdu le moindre match depuis son revers à Paris, le 30 août (3-0). Le Losc est depuis devenu une équipe renversante : onze de ses douze derniers buts ont été inscrits en seconde mi-temps.

    Saint-Etienne enchaîne
    Les Verts viennent de prendre sept points sur neuf. Ce bilan confirme une tendance amorcée depuis trois journées : relégable il y a encore deux semaines, l'ASSE est aujourd'hui bien calé en milieu de tableau. Ce renouveau s'est manifesté samedi, face à Bordeaux (3-1). Les clés de cette métamorphose ? L'intégration à vitesse grand V des recrues offensives. Arrivés tardivement dans le Forez, les Argentins Gonzalo Bergessio et Augusto ont, au même titre que l'Ivoirien Boubacar Sanogo, transfiguré l'attaque stéphanoise. Qui carbure à une moyenne de trois buts par match lors de ses trois dernières sorties.

    LES FLOPS

    Marseille sans défense
    Trois défaites en huit jours et six longueurs de retard sur le leader lyonnais. Battu par Monaco (1-2) dimanche, au Vélodrome, l'OM version Deschamps traverse une zone de turbulences. Au banc des accusés ? La défense olympienne. Elle a plié douze fois lors des cinq dernières rencontres.

    Bordeaux, coaching perdant
    Toutes les séries ont une fin. Les Girondins n'avaient plus perdu depuis dix-huit matches en L1. Avec une équipe fortement remaniée - seuls Carrasso, Ciani et Diarra étaient titulaires trois jours plus tôt, en Ligue des champions - les Bordelais ont chuté à Saint-Etienne (3-1). Pour une fois, le turnover de Laurent Blanc n'a pas porté ses fruits. Son équipe ne compte toutefois qu'un point de retard sur l'OL.

    Le « grand » huit de Grenoble
    Jusqu'où tomberont-ils ? Semaine après semaine, les Grenoblois enchaînent défaite sur défaite. Samedi, face à Montpellier (2-3), les Isérois en ont enregistré une huitième en autant de rencontres. Triste record. Nul besoin de préciser qu'avec ce piètre bilan, le GF38 est lanterne rouge. Lens, premier non-relégable, a huit points d'avance. Déjà.

    LE JOUEUR DU WEEK-END : Pierre Alain Frau

    Quatre buts en trois matches. Indésirable en début de saison, « PAF » a retrouvé du pif et son instinct du buteur. Face à Nice (1-1) comme chez le Slavia (5-1), l'attaquant lillois avait endossé le costume de sauveur. A Boulogne-sur-Mer (3-2), son doublé, plein d'opportunisme, fut digne du rôdeur de surfaces qu'il était en 2003-2004. Sous le maillot de Sochaux, Frau avait alors marqué dix-fois en L1.


    _________________
    Mon Blog

    Membre du GQPQHPCW
    Groupe qui pense que Hocus Pocus C'est Wack

    Membre du GQPQ4AADGDC
    Groupe qui pense que 4th Avenue a des gouts de chiotte

    Membre du GQPQGELRIDBG
    Groupe qui pense que G-Ress Est Le Runneur Incontesté Du Boxe Game


    La saison 2009-2010 212vmfc

    La saison 2009-2010 14295
    Night Fighter
    Night Fighter
    Fan
    Fan

    Messages : 150
    Inscrit le : 25/07/2009
    Age : 31

    Arrow Re: La saison 2009-2010

    Message par Night Fighter le Jeu 15 Oct - 6:50

    Après quinze jours de trêve internationale, la Ligue 1 va reprendre ses droits ce week-end. Une 9e journée au cours de laquelle l'Olympique de Marseille et le Paris Saint-Germain, tous deux en panne de victoires depuis la 6e journée pour l'OM et la 4e pour le PSG, se doivent de redresser la barre.

    Il n'y pas encore le feu au lac. Mais l'Olympique de Marseille, cinquième avec six longueurs de retard sur le leader lyonnais, et le Paris Saint-Germain, septième avec un handicap de sept points sur l'Olympique Lyonnais, sont déjà dans l'obligation de faire un résultat lors de cette 9e journée de Ligue 1 respectivement à Nancy (samedi à 19h00) et à Toulouse (dimanche à 21h00), s'ils veulent rester aux avant-postes.

    Au-delà du plan comptable, Marseillais et Parisiens doivent surtout renouer avec le succès, qui les fuit depuis la 6e journée pour les premiers et la 4e pour les seconds. L'OM reste sur deux défaites consécutives en Ligue 1 (trois toutes compétitions confondues avec le revers à Madrid lors de la 2e journée de la phase de poules de la Ligue des champions). De son côté, le PSG ne s'est plus imposé en Championnat depuis la 4e journée (victoire au Parc des Princes contre Lille : 3-0). Depuis les Parisiens se sont inclinés à Monaco (0-2, 5e j.) et ont partagé les points à trois reprises (contre Lyon, 1-1, 6e j. ; à Lorient, 1-1, 7e j. ; contre Nancy, 1-1, 8e j.).

    Manque d'efficacité pour le PSG et d'équilibre pour l'OM


    Le combat est le même. Mais les problèmes parisiens n'ont semblent-ils rien à voir avec les soucis marseillais. Après le nul face à Nancy (1-1, 8e j.), Antoine Kombouaré se disait «satisfait du jeu produit par son équipe.» «On a été conquérant et entreprenant. L'état d'esprit, l'envie d'aller de l'avant et de marquer des buts étaient là», avait poursuivi l'entraîneur parisien. «Mais on n'a pas su mettre nos occasions au fond. On doit apprendre à être efficace et provoquer la réussite.»

    A l'Olympique de Marseille, la situation semble plus floue et atteint tous les étages (direction, vestiaire et terrain) de la maison phocéenne (voir France Football du vendredi 9 octobre). Sur le terrain, Didier Deschamps n'a pas encore trouvé le bon équilibre. Cela se traduit notamment par un secteur défensif friable. Steve Mandanda est déjà allé chercher 9 fois le ballon au fond de ses filets cette saison en Ligue 1. «On prend trop de buts», ne niait pas l'entraîneur marseillais lors de France Foot l'émission sur L'Equipe TV le lundi 5 octobre dernier. «Collectivement, en défense, on doit faire mieux. On doit aussi faire des efforts tous ensemble dans la récupération. D'une manière générale, il y a des automatismes à trouver, de la complicité et pour cela il faut du temps.» Mais que ce soit pour le PSG ou pour l'OM, le temps presse déjà. - G.C.
    (francefootball.fr)
    lil-jo121
    lil-jo121
    Spectacteur
    Spectacteur

    Messages : 90
    Inscrit le : 19/10/2009
    Age : 29
    Localisation : Montpellier

    Arrow Re: La saison 2009-2010

    Message par lil-jo121 le Mar 20 Oct - 0:32

    Montpellier va vous surprendre cette année B)
    Freekey Zeekey
    Freekey Zeekey
    Remplaçant
    Remplaçant

    Messages : 634
    Inscrit le : 09/07/2009
    Age : 35
    Localisation : Queens Lounge
    Humeur : "Tu vas comprendre ta douleur" (Gouki)

    Arrow Re: La saison 2009-2010

    Message par Freekey Zeekey le Mer 21 Oct - 3:41

    C'est vrai que cette année ya pas mal de buts en L1, c'est bon ça.

    Bordeau est bien parti pour gagner le championnat, mais bon, je suis curieu de voir l'état de l'équipe apres le mois de janvier, meme si en principe l'équipe est assez solide.
    Par contre, pour marseille je sais pas si y vont etre capable de tenir le rythme.

    sinon j'espere que le PSG va remonter au classement, faufrait qu'on aille en coupe d'Europe l'année prochaine.
    Sean-Paul1709
    Sean-Paul1709
    Préparateur Physique
    Préparateur Physique

    Messages : 2322
    Inscrit le : 21/05/2009
    Age : 27

    Arrow Re: La saison 2009-2010

    Message par Sean-Paul1709 le Mer 21 Oct - 5:23

    Marseille a eu un passage a vide, on en a fait toute une histoire, remettant en cause tout ce qui a pu être possible dans le club

    Bordeaux a un passage a vide, l'histoire passe inapercu, limite ça dit : perdre pour mieux rebondir

    Lyon ont pu stoppé "l'hémorragie" face a Liverpool, mais sa défaite face à Sochaux est passé limite inaperçu

    Bref,tout ça pour dire que le futur champion n'est pas encore désigné loin de là
    Night Fighter
    Night Fighter
    Fan
    Fan

    Messages : 150
    Inscrit le : 25/07/2009
    Age : 31

    Arrow Re: La saison 2009-2010

    Message par Night Fighter le Lun 26 Oct - 10:40

    Le comité de programmation de la Ligue de Football Professionnel (LFP) a dévoilé, ce week-end, l'ordre des rencontres de la 15e journée de Ligue 1 :

    Samedi 28 novembre à 19h00 sur Foot + et Orange World :
    Lille OSC - Valenciennes FC
    FC Lorient - Grenoble Foot 38
    AS Monaco - Montpellier HSC
    Paris Saint-Germain - AJ Auxerre
    FC Sochaux-Montbéliard - OGC Nice
    Toulouse FC - US Boulogne CO

    Samedi 28 novembre à 21h00 sur Orange Sport :
    RC Lens - Olympique de Marseille

    Dimanche 29 novembre à 17h00 sur Foot + et Orange World :
    Le Mans UC 72 - AS Saint-Etienne
    AS Nancy-Lorraine - Girondins de Bordeaux

    Dimanche 29 novembre à 21h00 sur Canal + :
    Olympique Lyonnais - Stade Rennais
    Freaky Thang
    Freaky Thang
    Coach de CFA
    Coach de CFA

    Messages : 3152
    Inscrit le : 29/04/2009

    Arrow Re: La saison 2009-2010

    Message par Freaky Thang le Lun 9 Nov - 12:27

    Un «Olympico» époustouflant, la remontée fantastique d'Auxerre, la chute du leader bordelais ou encore le premier point de Grenoble : comme chaque lundi, Francefootball.fr dresse le bilan du week-end.

    LES TOPS

    Lyon-Marseille, à la folie (5-5) - Du spectacle, des buts, du suspense, des rebondissements... l'affiche de cette 13e journée entre deux prétendants au titre a tenu toutes ses promesses. Un score de parité logique et mérité, même si un point, c'est peu cher payé au vu du spectacle proposé. Marseille a fait étalage de sa maîtrise et de son efficacité offensive, Lyon a fait preuve d'une force mentale incroyable. Certes, tout ne fut pas parfait : des lacunes défensives à Marseille, un Lloris souvent fébrile, un arbitrage parfois discutable. Mais que d'émotion pour un match de Ligue 1 !

    Auxerre, la remontée fantastique ! - Relégables en début de Championnat, avec 1 point au bout de quatre journées, les Auxerrois ont su se reprendre en enchaînant six victoires de suite. Les hommes de Jean Fernandez ont même réussi à se hisser sur le podium après leur victoire au Mans (1-0).

    Grenoble, un point c'est tout - Un seul petit point, mais quel soulagement en Isère ! Le triste record de Manchester United (1930-1931) de 12 défaites d'affilée ne sera pas battu cette saison. Les Isérois ont su relever la tête à Monaco (0-0) et mettre fin à l'hémorragie. Un nul accroché au mental, malgré une équipe décimée par les blessures, contre des Monégasques loin de leur niveau habituel. Mais Grenoble retrouvé sa fierté et peut espérer lancer sa saison.

    Lens, le renouveau - A Sochaux, les Lensois ont mis fin à une série de huit matches sans victoire (cinq défaites et trois nuls). Le coup de gueule de Wallemme la semaine dernière a-t-il payé ? En tout cas, avec cette victoire (2-1), les Lensois ont pris un peu d'air, trois points devant le premier relégable, Boulogne-sur-Mer.

    LES FLOPS

    Bordeaux n'aime pas les voyages - Leader du Championnat, brillamment qualifié pour les 8es de finale de la Ligue des champions, Bordeaux a piteusement chuté à Lille (0-2). Les Girondins ne semblent guère apprécier les pelouses de Ligue 1 , après une troisième défaite de rang à l'extérieur. Avec une équipe quasi-identique, les «héros de Munich» ont fait pâle figure dans le Nord. Statiques, imprécis, parfois totalement absents, les Girondins n'ont pas montré un visage digne de leur rang de champion en titre.

    Le Mans marabouté ? - Le président manceau Henri Legarda a demandé samedi l'intervention d'un marabout pour conjurer le sort qui s'acharne sur son équipe. Il lui faudrait bien cela au vu du match face à Auxerre (0-1) : quatre frappes sur les poteaux, un but contre son camp de Joao Paulo et un penalty repoussé par le gardien bourguignon ! Certes, l'équipe de Paulo Duarte, orpheline de Coutadeur, ne propose pas beaucoup de jeu, mais cette 19e place, à quatre points du premier non-relégable, est tout de même sévère.

    PSG, pari perdu - Après la victoire à Sochaux (4-1), le Paris-SG semblait avoir évité la fameuse «crise d'automne». Mais la défaite contre Nice (0-1) au Parc a fait ressurgir les vieux démons parisiens. Les hommes de Kombouaré ont bien touché trois fois les poteaux, mais le manque de rythme et de percussion n'est pas digne d'une équipe qui prétend viser le haut de tableau. Et surtout, le PSG a encore cédé en fin de match, avec un but bêtement concédé dans les ultimes minutes.

    L'HOMME DU WEEK-END : Lisandro Lopez

    Dans ce match de folie entre Lyon et Marseille, un joueur s'est détaché du lot, l'inévitable Lisandro Lopez. Discret en début de rencontre, l'Argentin a pris de l'ampleur au fil du match, multipliant les courses et revenant sans cesse au pressing. Et c'est finalement lui qui a sonné la révolte quand les Lyonnais étaient menés 4-2. Auteur du troisième but, d'une pichenette dans un angle impossible, il s'est ensuite chargé sans trembler de transformer le penalty synonyme d'égalisation. C'est encore lui qui est à l'origine du dernier but lyonnais de Bastos. Gare toutefois à ce que l'OL ne devienne pas trop «Lisandro-dépendant».


    _________________
    La saison 2009-2010 Lsu0yxeo

    Président du GQELGQPQLOLEUCBAUPDO (Groupe Qui Emmerde le Groupe Qui Pense Que L'OL Est Un Club Bourgeois Avec Un Public d'Opéra)

    Lyon vous enculera tous cette année*

    *Real Talk
    The Special One
    The Special One
    Goleador
    Goleador

    Messages : 973
    Inscrit le : 27/11/2009
    Age : 35

    Arrow Re: La saison 2009-2010

    Message par The Special One le Lun 30 Nov - 8:38


    Bordeaux l'a prouvé ce week-end en atomisant Nancy
    (3-0) : il est le bien le leader incontesté de la Ligue 1. Entre la
    promenade lilloise, la rechute marseillaise, la panne lyonnaise et les
    débuts prometteurs d'Abdoulaye Diallo dans les buts rennais,
    Francefootball.fr dresse le bilan de la 15e journée.

    LES TOPS


    Bordeaux au-dessus du lot. -
    La thèse de la Gourcuff-dépendance ne tient plus. Le rendement des
    Girondins n'est donc pas exclusivement lié à celui de son stratège
    international. Les hommes de Laurent Blanc l'avaient déjà prouvé mardi,
    en dominant la Juventus Turin (2-0) sans leur maître à jouer. Ils l'ont
    confirmé dimanche. Jusqu'ici, les lendemains de victoire en Ligue des
    champions auguraient souvent d'une rechute en L1. Dans le même système
    (un 4-2-3-1) et avec le même onze de départ, le club au Scapulaire a
    cette fois-ci enchaîné par un succès empreint de maîtrise et
    d'efficacité sur la pelouse de Nancy (3-0). Reprenant au passage son
    fauteuil de leader. Pour une fois, Bordeaux n'a pas marqué sur coups de
    pied arrêtés, mais dans le jeu. Le tout avec un réalisme insolent.

    Lille enchante. -
    Si ce n'est pas un match référence, cela y ressemble fortement. En
    corrigeant son voisin valenciennois (4-0) samedi, le Losc a signé son
    plus large succès à domicile. Muet depuis trois rencontres,
    Pierre-Alain Frau a retrouvé le chemin des filets. Et de l'aveu même de
    leur entraîneur, Rudi Garcia, les Dogues ont réalisé l'une de leurs
    prestations « les plus abouties de la saison ».




    LES FLOPS


    L'OL au ralenti. -
    Cinq matches sans succès. Cette statistique résume à elle-seule la
    panne lyonnaise. Accrochée par Rennes (1-1) dimanche soir, l'équipe a
    une nouvelle fois calé à Gerland. Plus de deux mois que ça dure. Mais
    plus que les chiffres - après tout, les hommes de Claude Puel sont
    deuxièmes, à seulement deux longueurs de Bordeaux -, c'est leur manque
    de consistance et d'imagination dans le jeu qui inquiète. La saison
    passée, on disait le collectif ultra-dépendant de Juninho et Benzema.
    Cette année, il s'en remet à des parades de Lloris et des coups de
    patte de Lisandro. Ces deux-là ne tiendront pas éternellement l'OL à
    bout de bras.

    Marseille rechute. - Quatre
    remplaçants à côté de la plaque (Bocaly, Morientes, Koné et Hilton), un
    but concédé dans les arrêts de jeu - malgré un Mandanda impérial -, et
    une défaite à Lens (0-1). Le déplacement à Bollaert a viré au cauchemar
    pour Didier Deschamps. L'entraîneur de l'OM pensait bien avoir ramené
    quelques certitudes de Milan, où son équipe avait plutôt dominé son
    sujet en Ligue des champions (1-1). Trois jours plus tard, elle n'a
    affiché la même maîtrise que par intermittences. Et à l'image de
    Mamadou Niang, elle a trop souvent pêché dans le dernier geste. Manque
    de réserves, carences défensives et maladresse devant le but : sur ce
    qu'on a vu face aux Sang et Or, les maux marseillais sont assez
    profonds. L'OM a six matches et dix-neuf jours pour corriger le tir
    avant la trêve.
    L'HOMME DU WEEK-END


    Et dire qu'en début de saison, il n'était que le cinquième gardien dans la hiérarchie des portiers rennais. Dimanche soir, Abdoulaye Diallo
    (17 ans) a fait ses premiers pas en Ligue 1. A Lyon. Catapulté dans le
    but rennais par le forfait de Nicolas Douchez, ses premières
    interventions furent logiquement hésitantes. Mais deux parades
    déterminantes face à Pjanic et Gomis ont fait de son baptême une
    cérémonie réussie. Preuve qu'en matière de formation, le Stade Rennais
    est une vraie mine d'or, riche en promesses.
    The Special One
    The Special One
    Goleador
    Goleador

    Messages : 973
    Inscrit le : 27/11/2009
    Age : 35

    Arrow Re: La saison 2009-2010

    Message par The Special One le Ven 4 Déc - 4:52

    La Commission
    de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP), réunie jeudi
    à Paris, en rendu publiques ses décisions.

    Ligue 1 :
    Un match ferme :
    Grégory Cerdan (Le Mans UC 72), Gonzalo Bergessio (AS Saint-Etienne),
    Edouard Cissé (Olympique de Marseille), Siaka Tiéné (Valenciennes FC),
    Carlos Sanchez Moreno (Valenciennes FC), Carlos Bocanegra (Stade
    Rennais FC), Aurélien Capoue (AJ Auxerre), Delvin Ndinga (AJ Auxerre)

    Ligue 2 :
    Deux matches ferme + un match avec sursis : Johan Cavalli (Nîmes Olympique)
    Deux matches ferme : Kévin Diaz (AC Ajaccio)
    Un match ferme + un match avec sursis : Leyti N'Diaye (AC Ajaccio)
    Un match ferme : Fabrice Begeorgi (FC Istres), Rodrigo (RC Strasbourg), Chaher Zarour (Dijon FCO)

    Incidents lors du match Dijon FCO - La Berrichonne de Châteauroux du 30 octobre 2009 :
    Exclusion
    de M. Dominique Bijotat, entraîneur de La Berrichonne de Châteauroux :
    un match ferme d'interdiction de banc et de vestiaire d'arbitres. La
    sanction prend effet à partir du lundi 7 décembre

    Incidents lors du match Le Havre AC - AC Ajaccio du 27 novembre 2009 :
    Suite aux incidents à l'issue de la rencontre, la Commission décide de mettre le dossier en instruction.
    The Special One
    The Special One
    Goleador
    Goleador

    Messages : 973
    Inscrit le : 27/11/2009
    Age : 35

    Arrow Re: La saison 2009-2010

    Message par The Special One le Lun 7 Déc - 17:44

    A Lille (4-3), l'OL a confirmé sa perméabilité, malgré
    un Hugo Lloris impérial et un triplé de Lisandro Lopez. De son côté,
    Grenoble a enfin décroché son premier succès, quand Marseille a
    engrangé de la confiance à Nice. Montpellier et Valenciennes n'en
    finissent plus de surprendre : Francefootball.fr dresse le bilan de la
    16e journée de L1.

    LES TOPS



    Grenoble, il était temps !
    - Des semaines qu'ils l'attendaient. Des semaines qu'on la pressentait
    venir. Ce week-end, Grenoble a décroché sa première victoire de la
    saison. Enfin. Le GF38 n'avait plus gagné le moindre match de L1 depuis
    le 18 avril dernier. Face à Toulouse (1-0). Ironie de l'histoire, c'est
    contre le TFC - et sur le même score - que le club isérois s'est remis
    sur les rails du succès. Il avait su relever la tête à Monaco (0-0),
    face à Lyon (1-1) et à Lorient (2-2). Plombée par onze défaites de
    rang, l'équipe de Mecha Bazdarevic est toujours lanterne rouge à
    l'issue de cette 16e journée. Mais elle ne compte plus « que » neuf
    longueurs de retard sur Saint-Etienne, premier non relégable. Autant
    dire que si le maintien n'est plus une douce utopie, il reste tout de
    même assez illusoire.

    Marseille engrange -
    Certes, sa défense montre toujours des signes inquiétants de fébrilité.
    Mais en ramenant trois points de son déplacement chez son voisin niçois
    (3-1), l'OM a engrangé une bonne dose de confiance. Et quelques
    certitudes sur lesquelles les Phocéens pourront s'appuyer mardi, lors
    d'un choc face au Real Madrid qui scellera leur avenir en Ligue des
    champions. Au Stade du Ray, Mamadou Niang a mis fin à deux mois de
    mutisme. Surtout, Lucho Gonzalez y a confirmé sa montée en puissance.
    Buteur à Milan il y a quinze jours, le stratège argentin s'est montré
    déterminant chez les Aiglons. Didier Deschamps en convient : « à un ou
    deux éléments près », il a trouvé son équipe-type. Mais face à
    Cristiano Ronaldo, Kakà, Higuain et Benzema, elle devra serrer la vis
    si elle veut terrasser l'ogre madrilène.

    Bordeaux, trois points c'est tout -
    Autant le dire franchement : les Girondins ont peiné pour venir à bout
    du PSG (1-0) samedi. Mais les protégés de Laurent Blanc ont montré une
    autre facette de leur visage : ils savent gagner, même sans la manière.
    Avec un Yoann Gourcuff convaincant dans un rôle de milieu défensif,
    Bordeaux a donc prouvé que son revers face à Valenciennes (0-1) - le
    premier à domicile depuis deux ans - n'était qu'un accident. On se
    répète : le champion de France est incontestablement le patron de la L1.

    Montpellier et Valenciennes, vous avez dit surprises ?
    - Leur saison promettait d'être galère. Mais Montpellier et
    Valenciennes n'en finissent plus de jouer les trouble-fêtes. Les promus
    héraultais, tombeurs du Mans (2-1), sont même d'étonnants dauphins. Pas
    si surprenant au regard du recrutement judicieux effectué cet été.
    Corrigés à Lille (4-0), les Valenciennois se sont ressaisis face à
    Monaco (3-1). Leur place sur le podium est une prime à l'offensive :
    avec 27 buts inscrits, le VAFC possède l'attaque la plus prolifique de
    l'Hexagone.





    LES FLOPS


    Lyon est sans défense -
    La tendance s'était dessinée au terme d'un nul d'anthologie, face à
    Marseille (5-5). Elle s'est accentuée dimanche soir, à Lille (4-3):
    l'OL ne sait plus gagner. Surtout, il ne sait plus préserver son
    avantage. Au Stadium Nord, les Rhodaniens menaient pourtant 2-0. Puis
    3-1. Malgré un Hugo Lloris une nouvelle fois hors norme, ils ont plié
    dans les dernières minutes. Un sixième match de rang sans victoire, une
    défense qui prend l'eau de toutes parts (déjà 22 buts encaissés !) et
    cinq points de retard sur le leader : l'OL n'aura clairement pas le
    droit à l'erreur dimanche prochain, face à Bordeaux.

    Auxerre est bien «Jelen-dépendant» -
    Il y a encore deux semaines, l'AJA était en haut de l'affiche. Le
    costume de leader était visiblement trop large pour les épaules
    bourguignonnes. L'équipe de Jean Fernandez vient d'enchaîner deux
    défaites. Celle concédée face à Nancy (1-3) est autrement plus
    inquiétante que celle enregistrée une semaine plus tôt, à Paris (0-1).
    Elle confirme qu'Auxerre est bien dépendant de Benoît Pedretti, son
    métronome du milieu de terrain. Mais surtout d'Ireneusz Jelen: cette
    saison, les Icaunais n'ont jamais gagné en l'absence de leur buteur
    polonais.
    L'HOMME DU WEEK-END


    Un triplé, retentissant, en trente-cinq minutes. Lisandro Lopez
    l'a démontré dimanche soir, à Lille : il est un attaquant d'exception,
    d'une intelligence rare. Sa couverture de balle, sa vitesse, son sens
    du déplacement ont mis Adil Rami au supplice. Et ses qualités de tueur
    des surfaces sont flagrantes. Des chiffres ? L'Argentin a marqué treize
    buts en dix-sept apparitions sous le maillot lyonnais. Avec Lloris et
    Lisandro, l'OL possède un gardien et un buteur de classe mondiale. Qui
    masquent à peine les carences lyonnaises.
    Deadpool
    Deadpool
    Capo Di Tutti Capi
    Capo Di Tutti Capi

    Messages : 1185
    Inscrit le : 25/07/2009
    Age : 35

    Arrow Re: La saison 2009-2010

    Message par Deadpool le Lun 14 Déc - 10:47


    Battu à domicile par Bordeaux, l'OL n'en finit plus de
    dégringoler et se retrouve désormais à huit points du leader girondin.
    Pendant ce temps-là, tout sourit à Lille et à Montpellier, bien
    installés sur le podium. Francefootball.fr dresse le bilan de la 17e
    journée de Ligue 1. (Photo Presse-Sports)
    LES TOPS


    Lille, ça cartonne ! -
    Valenciennes (4-0), Lyon (4-3), Saint-Etienne (4-0) et désormais,
    Monaco (4-0). Ce Losc-là est un véritable rouleau compresseur. L'équipe
    de Rudi Garcia vient donc d'enchaîner quatre succès en L1... le tout en
    inscrivant 16 buts ! Pas étonnant qu'avec une telle efficacité, les
    Dogues - quatorzièmes il y a encore trois semaines - soient troisièmes
    du classement à l'issue de cette 17e journée. Le plus impressionnant,
    c'est que la meilleure attaque de l'Hexagone possède une sacrée réserve
    d'artilleurs. Tous deux auteurs de huit réalisations, Pierre-Alain Frau
    et Gervinho sont restés muets en Principauté. Qu'importe : Tulio De
    Melo et Pierre-Emerick Aubameyang ont pris le relais en ouvrant leur
    compteur.

    Montpellier est surprenant. - « On prend goût à cette deuxième place. » René
    Girard ne s'attendait certainement pas à voir Montpellier être dauphin
    des Girondins à presque mi-parcours. L'entraîneur du MHSC n'est pas le
    seul. Mais force est de reconnaître que le promu héraultais est à sa
    place. Son troisième succès de rang a été acquis à Toulouse (1-0), sur
    une demi-volée improbable de Souleymane Camara. Avec trente points dans
    sa besace, le club de Loulou Nicollin a déjà pratiquement assuré son
    maintien. Dans quelques semaines, le président montpelliérain reverra
    sûrement ses ambitions à la hausse. Il aurait tort de se priver.

    Le Mans et l'effet Cormier. -

    Bien sûr, l'intronisation d'Arnaud Cormier sur le banc du MUC n'a pas
    gommé toutes les carences mancelles. Mais le successeur de Paulo Duarte
    peut au moins se targuer d'avoir stoppé l'hémorragie sarthoise.
    Pourtant réduite à dix, son équipe a mis le bleu de chauffe pour
    arracher une précieuse victoire face à Valenciennes (2-1) dans les
    derniers instants. Gagner : Le Mans en avait bien besoin après six
    défaites et deux nuls. Ces trois points - les premiers engrangés depuis
    le 27 septembre ! - ne l'extirpent pas de la zone rouge. Mais ils ont
    le mérite de le ramener à trois longueurs de Saint-Etienne.




    LES FLOPS


    Lyon touche le fond. -
    Cette fois, Jean-Michel Aulas ne peut plus nier l'évidence : l'OL va
    mal. Très mal. S'incliner à domicile face à Bordeaux (0-1), cela n'a
    rien de dramatique en soi. Sauf lorsque ce revers s'accumule avec celui
    concédé à Lille (3-4) une semaine plus tôt et avec trois nuls (5-5 face
    à Marseille, 1-1 à Grenoble, 1-1 contre Rennes). Dimanche, Claude Puel
    a été sifflé par le public de Gerland. Et pour cause : le jeu lyonnais
    est désespérément pauvre. Miné par des divergences internes, le club
    rhodanien ne s'est plus imposé en Championnat depuis six semaines.
    Englué à la neuvième place, il pointe surtout à huit longueurs du
    leader après seize rencontres. Une première depuis onze ans, qui augure
    d'une fin de règne. Lyon a cédé son trône l'an passé. Et il n'a
    visiblement pas les armes pour le reconquérir.

    Les Verts ont encore bu la tasse. -
    Si le navire lyonnais sombre à vue d'oeil, que dire alors du naufrage
    de son voisin stéphanois ? Dimanche, l'ASSE a coulé en une mi-temps à
    Paris (0-3). Trois jours après avoir pris l'eau à Lille (0-4). La
    défense forézienne est d'une incroyable fébrilité. Et son attaque d'une
    inefficacité tout aussi navrante (un petit but inscrit en cinq matches
    !) Les maux stéphanois sont profonds. Ils se traduisent en chiffres :
    les Verts n'ont engrangé que cinq points sur vingt-sept possibles. A ce
    rythme-là, ils plongeront inévitablement en L2 la saison prochaine.
    L'HOMME DU WEEK-END


    Une frappe sèche à l'entrée de la surface monégasque et une tête sur corner. En inscrivant un doublé, Tulio De Melo
    a largement contribué au carton lillois en Principauté (4-0).
    L'attaquant brésilien du Losc (24 ans) a surtout retrouvé son sens du
    but. Et le sourire. Depuis qu'il est arrivé à Lille, en août 2008,
    l'ancien Manceau l'avait quelque peu perdu. Terrassé par deux graves
    blessures au genou, il n'a disputé dimanche que son quinzième match de
    L1 en seize mois. En 2005-2006, De Melo avait marqué à treize reprises
    sous le maillot du Mans. Rudi Garcia, qui l'avait eu sous ses ordres au
    MUC, ne l'avait pas oublié. L'entraîneur nordiste s'est montré patient.
    Il a eu raison.


    _________________
    Mon Blog

    Membre du GQPQHPCW
    Groupe qui pense que Hocus Pocus C'est Wack

    Membre du GQPQ4AADGDC
    Groupe qui pense que 4th Avenue a des gouts de chiotte

    Membre du GQPQGELRIDBG
    Groupe qui pense que G-Ress Est Le Runneur Incontesté Du Boxe Game


    La saison 2009-2010 212vmfc

    La saison 2009-2010 14295
    The Special One
    The Special One
    Goleador
    Goleador

    Messages : 973
    Inscrit le : 27/11/2009
    Age : 35

    Arrow Re: La saison 2009-2010

    Message par The Special One le Jeu 17 Déc - 5:16


    Bordeaux et Marseille qui cartonnent, Lyon et Monaco
    qui relèvent la tête, l'éclosion de Jordan Ayew, Grenoble qui retombe
    dans ses travers... Francefootball.fr dresse le bilan de la 11e journée
    de Ligue 1. (Photo Presse-Sports)
    LES TOPS


    Bordeaux, une machine à gagner -
    En périlleux déplacement chez son dauphin Montpellier, Bordeaux a une
    nouvelle fois démontré sa supériorité sur la scène hexagonale. Comme
    lors de ses trois derniers succès, le tenant du titre n'a eu besoin que
    d'un but. Un but inscrit par Jussiê (57e), déjà décisif à Haïfa en
    Ligue des champions. Jourdren avait pourtant retardé l'échéance en
    stoppant un penalty de Gourcuff à la demi-heure de jeu. Laurent Blanc,
    qui a regretté que son équipe n'ait pas réussi à produire du jeu, peut
    donc se réjouir de cette sixième victoire consécutive toutes
    compétitions confondues, la quatrième en Championnat. Les Girondins,
    qui avaient enchaîné 14 victoires consécutives en L1, sont-ils repartis
    pour rééditer pareille série ?
    Lyon ressort les griffes-

    « Enfin ! » doivent certainement se dire les Lyonnais. Après cinq
    matches sans victoire en Ligue 1, l'OL a renoué avec le succès contre
    Boulogne-sur-Mer (2-0). Une victoire qui fait beaucoup de bien au moral
    et au classement, puisque les Gones passent de la 9e à la 4e place.
    Sifflé par son public de Gerland, Claude Puel a sans doute gagné un
    peut de répit, mais il en faudra beaucoup plus pour regagner le coeur
    des supporteurs.
    Monaco se rebiffe - L'AS
    Monaco, qui n'avait plus gagné depuis cinq matches (quatre défaites), a
    refait surface. Humiliés sur leur pelouse par le 4x4 lillois (0-4), les
    joueurs de la Principauté ont prouvé qu'ils avaient de l'orgueil en
    dominant Rennes (1-0) grâce à Park dans leur stade Louis II. C'est
    aussi la victoire de Guy Lacombe contre son ancienne formation. Le club
    du Rocher reste néanmoins coincé en milieu de tableau (11e).




    LES FLOPS


    Grenoble, la rechute -
    Après une belle série de quatre matches sans défaite dont - enfin -
    leur première victoire de la saison (contre Toulouse, 1-0), les
    Grenoblois ont de nouveau perdu pied. Mercredi, les Isérois se sont
    inclinés au Mans (0-1), trois jours seulement après le revers de
    Sochaux sur ce même score de 1-0. Deux défaites qui font mal,
    puisqu'elles interviennent face à des concurrents directs pour le
    maintien. Le GF38 possède à présent neuf points de retard sur son
    tombeur de la journée, premier non relégable.
    Nice, la dégringolade -
    Défait à Nancy (0-2), Nice continue sa descente aux enfers. Neuvième de
    Ligue 1 après la 14e journée, le club azuréen a chuté à la 16e place.
    La faute à une série de quatre défaites consécutives. Du coup, les
    Aiglons ne comptent plus que cinq points d'avance sur Saint-Etienne,
    premier relégable. Les Niçois n'ont marqué qu'une fois lors de ces
    quatre dernières rencontres...
    Auxerre n'y arrive plus -
    Sur le toit de la Ligue au soir de la 14e journée de Ligue, l'AJA a
    depuis perdu la recette. Son incroyable série de sept victoires semble
    aujourd'hui bien loin. Les hommes de Jean Fernandez sont à présent dans
    une spirale bien plus négative de quatre matches sans succès avec un
    seul but marqué. Mardi, les Bourguignons n'ont pu faire mieux que 0-0
    sur la pelouse de Valenciennes. Auxerre glisse ainsi à la sixième place.
    L'HOMME DU WEEK-END


    Jordan Ayew
    se souviendra longtemps de sa première. Convoqué pour la première fois
    avec le groupe professionnel marseillais, le petit dernier des Ayew
    s'est vite fait un prénom. Du haut de ses 18 ans, le petit frère
    d'André, prêté par l'OM à Arles-Avignon (L2), et fils d'Abedi Pelé, a
    réussi mercredi une entrée fracassante à Lorient. A la 63e minute,
    Didier Deschamps décide de lancer dans le grand bain le jeune ghanéen à
    la place du toujours aussi fantomatique Morientes. Il ne faudra que
    cinq minutes à Jordan pour s'illustrer en égalisant de l'intérieur du
    droit suite à un bon travail de Koné. Et comme pour rendre encore plus
    savoureuse cette première, Souleymane Diawara a offert la victoire aux
    Phocéens dans le temps additionnel (2-1). Grâce à son troisième succès
    consécutif, Marseille est le nouveau dauphin de Bordeaux, avec six
    points et un match de retard.
    The Special One
    The Special One
    Goleador
    Goleador

    Messages : 973
    Inscrit le : 27/11/2009
    Age : 35

    Arrow Re: La saison 2009-2010

    Message par The Special One le Ven 25 Déc - 15:33

    Des Girondins de Bordeaux sans rivaux, un LOSC renversant, Marseille et Lyon qui déchantent, ou encore Saint-Etienne dans la tourmente... Francefootball.fr dresse le bilan de cette première moitié de Championnat riche en enseignements.

    LES TOPS


    Bordeaux n'est pas du même monde - Ces champions de France sont décidemment bien inarrêtables. Avec neuf points d'avance sur le dauphin lillois à la trêve, onze sur Marseille
    et treize sur Lyon, les Girondins forcent le respect et l'admiration de l'élite du football français. Si la bande à Laurent Blanc, actuellement sur une série de six victoires de rang en Ligue 1, n'a pas encore définitivement plié la saison, elle a tout de même réalisé, grâce à sa victoire sur Toulouse (1-2), un très grand pas vers un deuxième titre consécutif de roi de l'Hexagone...

    Les Dogues font le show
    - Dix-huitième et relégable fin août après quatre journées, Lille est un surprenant dauphin à la trêve. Timides et timorés jusqu'au début du mois de novembre, les Dogues ont depuis rectifié le tir et se présentent désormais comme le véritable épouvantail de ce Championnat pour les grosses cylindrées. Avec notamment 23 buts inscrits sur les six derniers matches (pour six victoires !), les Nordistes présentent
    le compartiment offensif le plus prolifique (37 buts) de Ligue 1
    devant... Bordeaux (32) !

    Montpellier, le tube de l'année ?
    - Ce qui ne devait être qu'un récurrent tube de l'été s'est donc prolongé jusqu'à la trêve hivernal ! Si « Loulou » Nicollin et René Girard savouraient les belles performances de leur équipe en début de saison, les deux dirigeants montpelliérains ne pensaient certainement figurer sur le podium de la Ligue 1 à mi-parcours. Avec toujours un match en retard à disputer, le promu héraultais, sorti vainqueur mercredi de la pelouse de Gerland (1-2), pourrait bien pousser la chansonnette encore quelques journées durant la deuxième partie de saison...

    LES FLOPS

    Marseille ne répond plus - A en croire Jean-Claude Dassier, le président phocéen, avant la réception d'Auxerre (0-2), l'Olympique de Marseille n'avait pas renoncé à ses ambitions nationales. Avec désormais onze longueurs de retard sur
    le Girondins (et un match en moins), les Provençaux auront bien du mal à venir titiller Bordeaux sur cette deuxième partie de saison s'ils ne retrouvent un semblant d'âme sur leurs phases offensives. L'absence de Mamadou Niang (clavicule), le meilleur artilleur, peut en partie expliquer l'actuelle baisse de régime marseillaise. Cependant, de nouvelles difficultés pourraient rapidement arriver sur la Canebière avec les départs de quatre éléments (Taiwo, Mbia, Koné, Kaboré) pendant la CAN...

    Lyon plongé dans le néant - A l'image de la défaite (1-2) subie mercredi face à Montpellier pour son dernier match de la saison à Gerland, l'Olympique Lyonnais n'a plus rien à proposer de féroce. Pire, les septuples champions de France montrent actuellement des signes de fébrilité inquiétants pour l'avenir. Sixièmes à la trêve, les Gones sont absents du podium de Ligue 1 pour la première fois depuis décembre 2002... Repoussé à treize points de Bordeaux malgré les 70 millions d'euros investis lors du dernier marché des transferts, Claude Puel est plus que jamais au coeur
    de la tempête dans le Rhône.

    Des Verts en plein calvaire - Englués dans la zone rouge après une défaite au goût amer infligée par Lens (0-1) à la suite d'un penalty discutable dans les arrêts de jeu, Saint-Etienne est bien mal embarqué pour sauver sa tête dans l'élite malgré son récent changement d'entraîneur. Si les retours de Boubacar Sanogo et Loïc Perrin, blessés de longue date, sont impatiemment attendus par Christophe Galtier pour le mois de janvier, la présence de ce dernier sur le banc de touche stéphanois au retour des vacances de Noël n'est pour le moins pas assurée...

    L'HOMME DU DÉBUT DE SAISON : Gervinho

    Meilleur buteur du Championnat à mi-parcours avec onze réalisations, Gervinho est tout simplement irrésistible. L'Ivoirien, encore auteur d'un doublé à Nancy (0-4) mercredi (son troisième de la saison), n'en finit plus de martyriser les défenses de l'Hexagone. Après des débuts difficiles avec les Dogues à la suite de son transfert en provenance du Mans l'été dernier, l'international ivoirien est actuellement sur un petit nuage.
    Technique et rapide sur une aile, Gervinho peut se muer en redoutable finisseur lorsqu'il rôde en renard dans les surfaces adverses. Sa série de dix buts inscrits lors des neufs dernières journées atteste de la forme actuelle de ce buteur haut de gamme !
    The Special One
    The Special One
    Goleador
    Goleador

    Messages : 973
    Inscrit le : 27/11/2009
    Age : 35

    Arrow Re: La saison 2009-2010

    Message par The Special One le Mar 12 Jan - 10:01

    En raison de la participation aux 16es de finale de l'Europa Ligue
    de Lille et Marseille les 18 (aller) et 25 février (retour) prochains,
    la commission des compétitions de la Ligue de Football Professionnel
    (LFP) a décidé, ce mardi, de décaler trois matches comptant pour les
    25e et 26e journées de L1.

    25e journée de L1 :

    Dimanche 21 février :
    Stade Rennais - Lille OSC
    Olympique de Marseille - AS Nancy-Lorraine
    Les horaires restent à déterminer

    26e journée de L1 :

    Dimanche 28 février à 17h00
    Lille OSC - AJ Auxerre

    PSG - OM était déjà programmé au dimanche 28 février à 21h00.


    _________________
    La saison 2009-2010 Gucci_mane_trap_house

    La saison 2009-2010 28
    La saison 2009-2010 32
    The Special One
    The Special One
    Goleador
    Goleador

    Messages : 973
    Inscrit le : 27/11/2009
    Age : 35

    Arrow Re: La saison 2009-2010

    Message par The Special One le Lun 18 Jan - 6:38

    LES TOPS


    Lyon enchaîne de nouveau -
    Sans génie mais appliqué, l'Olympique Lyonnais a remporté, à Nancy
    (2-0), sa troisième victoire de rang en 2010 après celles acquises face
    à Strasbourg (3-1) et Metz (3-0) en Coupes. Mais plus que le contenu de
    ces trois matches, c'est avant tout l'enchaînement des succès qui
    pourra donner aux Gones la confiance nécessaire pour élever leur niveau
    de jeu sur cette deuxième partie de saison. De quoi faire renaître
    l'espoir côté rhodanien...

    Lille toujours sur un nuage
    - Même sans Gervinho, parti disputer la CAN avec la Côte d'Ivoire en
    Angola, le LOSC reste une incroyable machine à buts. Grâce à une nette
    victoire sur le Paris-SG (3-1), la septième de rang en Championnat, les
    Dogues tournent depuis fin novembre à une moyenne ahurissante de 3,7
    buts par match, pour un total de 26 réalisations inscrits au cours de
    ces sept rencontres ! A ce rythme infernal, Lille fonce tout droit vers
    la Ligue des champions.

    Le collectif des Merlus
    - Audacieuse, joueuse, inspirée,... Les adjectifs ne manquent pas
    lorsqu'il s'agit de mettre en exergue la qualité de jeu du FC Lorient.
    Diaboliquement efficaces devant le but sur la pelouse du Mans (3-0),
    les Merlus ont donné une leçon de football à leurs homologues.
    Séduisants dans leurs intentions et récompensés à juste titre, les
    hommes de Christian Gourcuff, désormais septièmes, se sont facilement
    imposés grâce à trois réalisations limpides sur lesquels Monterrubio
    est directement impliqué.




    LES FLOPS


    Ca chauffe en tribunes -
    A Grenoble comme dans le Nord, les supporters auront pour ainsi dire
    mis le feu aux tribunes ! Au Stade des Alpes, les supporters de
    Saint-Etienne ont profité de la mi-temps pour jeter des sièges sur les
    CRS, ces derniers répliquant avec des gazs lacrymogènes. La confusion a
    duré un long moment, au point que la pause aura duré... 34 minutes ! De
    même au Stadium Nord de Villeneuve-d'Ascq, où le conflit entre certains
    ultras du virage Auteuil et des membres du kop de Boulogne a connu un
    nouvel épisode samedi, avec jets de pétards et de fumigènes entre les
    deux groupes de fans. Triste, simplement...

    La mauvaise inspiration de Duhamel
    -
    Un but non valable accordé par M. Duhamel aux Girondins a failli
    décider du sort de l'affiche entre Bordeaux et Marseille. Sur
    l'ouverture du score bordelaise, il apparaît clairement que Chamakh
    vient gêner Mandanda, alors en pleine extension, au moment où l'ancien
    Havrais s'apprête à capter le ballon dans ses gants. Après le contact,
    le portier international dévie le ballon dans son propre but avec sa
    main droite mais Laurent Duhamel accorde cette réalisation. Un mauvais
    jugement « compensé » par l'exclusion méritée de Planus en seconde
    période, le défenseur girondin stoppant illicitement Niang parti seul
    au but. Une prestation en demi-teinte, donc, pour M. Duhamel...
    L'HOMME DU WEEK-END : Mickaël Ciani


    Durant
    toute la semaine passée, la presse n'en avait fait que pour les
    retrouvailles entre Marouane Chamakh et Souleymane Diawara, ce dernier
    de retour à Chaban-Delmas après son transfert sur la Canebière l'été
    dernier. Impérial au marquage et dans les airs, Mickaël Ciani,
    le remplaçant du Sénégalais en Gironde, a absolument réussi tout ce
    qu'il a entreprit lors de la réception de l'Olympique de Marseille
    (1-1). Excellent défensivement et très porté vers les cages adverses,
    l'ancien Lorientais a aussi été à l'origine du but de sa formation à la
    suite d'une véritable chevauchée fantastique. Absolument majestueux !


    _________________
    La saison 2009-2010 Gucci_mane_trap_house

    La saison 2009-2010 28
    La saison 2009-2010 32
    Lone Catalyst
    Lone Catalyst
    Administrateur
    Administrateur

    Messages : 2679
    Inscrit le : 29/04/2009
    Age : 32
    Localisation : Entre Old Trafford et le Vélodrome

    Arrow Re: La saison 2009-2010

    Message par Lone Catalyst le Lun 18 Jan - 7:19

    Si le mercato d'hiver ni rime pas toujours avec bonnes
    affaires, chaque saison, c'est toujours la même histoire. Avec
    l'arrivée de la neige et du froid au mois de janvier, la question brûle
    les lèvres des acteurs du monde du ballon rond : le marché des
    transferts hivernal conserve-t-il encore un réel intérêt ?





    Dans le microcosme du foot professionnel, on l'appelle « le marché de correction. »
    Si les équipes satisfaites par leur classement à la trêve n'ont aucune
    raison objective de le mettre à profit pour chambouler leur effectif,
    les formations les plus en difficulté peuvent en revanche profiter de
    cette fenêtre hivernale pour se refaire une santé, voire dégraisser à
    l'entame de la deuxième partie de saison. Ainsi, le calme est
    logiquement annoncé sur Bordeaux, véritable patron de la Ligue 1 avec
    sept points d'avance sur Lille, alors que Boulogne-sur-Mer (Bellaïd,
    Kapo, Lorca), Le Mans (Almen, Idir) ou encore Nice (Civelli, Digard),
    mal classés, ont déjà enregistré l'arrivée d'au moins deux renforts !




    Marseille confirme la tendance


    Au
    sein du haut de tableau, seuls l'Olympique Lyonnais et Monaco semblent
    à l'affût de bonnes opportunités à saisir. Ainsi, les Rhodaniens, trop
    fébriles derrière avec 26 buts encaissés depuis le début de la saison
    en Ligue 1, ont recruté le défenseur croate Dejan Lovren (8 ME) pour
    stabiliser un axe défensif défaillant. Des petites retouches donc, mais
    pas de chamboulements des effectifs. Comme pour accentuer une tendance
    qui ne cesse de se confirmer au fil des années, l'Olympique de
    Marseille, annoncé comme hyperactif grâce aux éventuelles ventes de Ben
    Arfa et Valbuena cet hiver, ne recrutera vraisemblablement pas au
    final. Jean-Claude Dassier l'a en tout cas confirmé.
    C'est le moment de se montrer !


    Avec
    l'échec du prêt d'Alessandro Mancini en provenance de l'Inter Milan,
    les deux milieux de terrain marseillais ont, semble-t-il, brillé au bon
    moment. A Trélissac (2-0) en Coupe de France pour Ben Arfa, ou à
    Bordeaux (1-1, 20e j.) en Championnat pour Valbuena, les jokers de luxe
    olympiens ont en effet fourni des prestations plus qu'encourageantes
    qui ne sont pas passées inaperçues auprès de Didier Deschamps. Très
    certainement désemparé par le manque d'efficacité de la cellule de
    recrutement de l'OM, le technicien phocéen va désormais privilégier la
    solution interne pour tirer son effectif vers les sommets. Décidément,
    on n'est jamais aussi bien servi que par soi-même...


    _________________
    Membre du GPQAP9ARLMSD2009
    Groupe pensant que AP9 a réalisé le meilleur skeud de 2009

    Membre du GPQTB3EW
    Groupe pensant que The Blueprint 3 c'est Wack

    Membre du GQPQLEW
    Groupe Qui Pense Que Liverpool Est Wack

    Membre du MQPQLSDSDTSMQTLMSB
    Mouvement Qui Pense Que Le Service Des Sports De TF1 Suce Mieux Que Toutes Les Meufs Sur Brazzers.com

    La saison 2009-2010 14296
    Freaky Thang
    Freaky Thang
    Coach de CFA
    Coach de CFA

    Messages : 3152
    Inscrit le : 29/04/2009

    Arrow Re: La saison 2009-2010

    Message par Freaky Thang le Jeu 28 Jan - 18:12

    La commission de discipline a infligé un match de suspension et un
    autre avec sursis au Grenoblois Juan pour son expulsion contre les
    Girondins de Bordeaux (1-3) lors de la 21e journée de L1. En Ligue 2,
    la plus lourde sanction touche les deux joueurs d'Ajaccio Ludovic
    Guerriero et Jonathan Martins Pereira suspendus trois matches pour des
    brutalités commises à l'issue du match Le Havre - ACA, le 27 novembre
    dernier.




    LIGUE 1


    Un match ferme + un match avec sursis : Jimmy Juan (Grenoble Foot 38)

    Un match ferme
    : Mathieu Chalmé (Girondins de Bordeaux), Jérémy Toulalan (Olympique
    Lyonnais), Benoît Cheyrou (Olympique de Marseille), Grégory Paisley
    (OGC Nice), Alejandro Alonso (AS Monaco FC), André Luiz (AS
    Nancy-Lorraine)

    LIGUE 2


    Deux matches ferme : Matar Fall (Angers SCO)

    Un match ferme
    : Thibaut Scotto (FC Istres), Benoît Lesoimier (Stade Brestois),
    Patrick Leugueun (Vannes OC), Moussa Sidibé (Nîmes Olympique), Yohan
    Gomez (SC Bastia)

    Stade Lavallois Angers SCO du 4 décembre
    2009 - Usage d'engins pyrotechniques de plusieurs supporters angevins
    ayant entraîné l'interruption de la rencontre : amende de 30.000 euros
    dont 15.000 euros avec sursis à Angers SCO.

    Havre AC - AC Ajaccio du 27 novembre 2009
    Incidents à l'issue de la rencontre : bagarre générale entre joueurs
    des deux clubs et envahissement de terrain par des supporters havrais.
    La Commission inflige :
    - une suspension de trois matches ferme à
    Ludovic Guerriero (AC Ajaccio) et Jonathan Martins Pereira (AC Ajaccio)
    pour des brutalités commises après le coup de sifflet final.
    - une amende de 30.000 euros dont 15.000 euros avec sursis au Havre AC.


    _________________
    La saison 2009-2010 Lsu0yxeo

    Président du GQELGQPQLOLEUCBAUPDO (Groupe Qui Emmerde le Groupe Qui Pense Que L'OL Est Un Club Bourgeois Avec Un Public d'Opéra)

    Lyon vous enculera tous cette année*

    *Real Talk

    Contenu sponsorisé

    Arrow Re: La saison 2009-2010

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 15 Sep - 4:05